Le mortier de chaux est l’un des plus courants dans les travaux de réhabilitation et de restauration, avec une incidence particulière dans les bâtiments du patrimoine historique. Et c’est que la chaux est un matériau de construction qui était déjà célèbre au 6ème siècle avant JC. En effet, différentes investigations archéologiques ont pu prouver que la chaux était utilisée dans l’Egypte ancienne, la Grèce classique ou l’Empire romain ; ainsi que par les Mayas, les Incas et les Aztèques en Amérique et par les premières dynasties chinoises.

Un matériau dont la qualité ne fait aucun doute, ayant été démontrée de manière pertinente à travers les siècles. Mais en quoi consiste-t-il exactement ? Pourquoi est-ce à la mode maintenant ? Quelles sont ses propriétés les plus pertinentes ? Dans cet article, nous approfondissons et répondons à toutes ces questions et présentons également notre mortier à la chaux Naturture. Un revêtement très décoré avec lequel nous revenons à l’origine pour regarder vers l’avenir.

Qu’est-ce qu’un mortier à la chaux
Le mortier de chaux est un mortier composé à base de chaux, de granulats et d’additifs naturels. Selon la formulation particulière de chaque produit, la chaux utilisée peut être aérienne ou hydraulique. Cette composition confère au revêtement un caractère bioclimatique, c’est-à-dire que le support devient très perméable, permettant une respirabilité sans perdre un iota de sa capacité d’imperméabilité à l’eau.

La chaux de ce mortier, qui lui donne son nom, a la propriété de durcir lorsqu’elle est exposée à l’air. Il se crée une sorte de film solide, d’aspect pierreux, qui durcit d’abord à cause de l’évaporation de l’eau de gâchage et, ensuite, à cause de la modification chimique que subissent ses composants. S’il s’agit d’un mortier de qualité, il ne se détériorera pas avec les années, mais au contraire il se consolidera de plus en plus.